• La folle société en marche ! De Conchita Wurtz au Gender à l'école

     

     

     

    La (ou le) lauréate de l'Eurovision

     

    Conchita-robe.jpg

     

     

     

    Sans surprise, c'est la candidate autrichienne Conchita Wurst qui a écrasé la compétition. Cette femme à barbe à la plastique parfaite, âgée de 25 ans et qui porte au civil le nom de Tom Neuwirth, a totalisé 290 points. Sa chanson "Rise Like a Phoenix", était kitsch comme il le fallait, vaguement idiote, bien chorégraphiée, et savait surfer sur le genre, ses théories et ses outrances.


    Si l'on veut être aimable et constructif, avouons que Tom Neuwirth, qui a suscité l'hostilité dans certains pays d'Europe de l'Est, a conquis le public non seulement par son extravagance mais aussi son talent musical.


    http://www.lepoint.fr/culture/eurovision-conchita-wurst-l-emporte-la-france-est-derniere-11-05-2014-1821240_3.php

     

     

     

    Conchita-BD-2.jpg


     

    En plein enregistrement de vidéos, j'avais juste écrit trois tweets AVANT la soirée de l'Eurovision : 

     

    "Ce monde orwellien se met peu à peu en place. Il passe par la PMA, le Gender, un monde unisexe. La femme à barbe équivoque nous y prépare"


    "L'Europe est tombée sur la tête. Le favori de l'Eurovision est une femme barbue, monstre hybride. Le modèle occidental, celui du Nouvel Ordre Mondial, est un repoussoir !"


    "Jadis, la femme barbue était une curiosité de cirque, aujourd'hui dans notre monde déchu elle va remporter l'Eurovision dédié au NWO, non ?"

     

     

    Eva R-sistons


    eva r-sistons@rsistons

    Jadis la femme barbue était une curiosité de cirque, aujourd'hui elle va remporter l'Eurovision dédié au NWO, non ? @mansan_man


    @rsistons Tu as vu juste une fois de plus en route pour le NWO c'est Attali qui va être content :-)

     

     

     

    ....

     

    Voici, entre autres, le retour du Christ "Conchita".

    L'horreur en images !

    Et voyez comme nos enfants vont être perturbés

    avec des Lego Conchita,

    ou des BD aux créatures désormais asexuées !

    Le Nouvel Ordre Mondial frappe très fort...

    Trop fort ! (eva R-sistons)


     

     

    Conchita.jpg

     

     

     

     

    Conchita-2-Jesus-revient.jpg.

     

     

     

    Conchita-Sissi.jpg

    ...

     

     

    Conchita-lego.jpg

     

     

    La plupart de ces images sont issues du tempsreel.nouvelobs,

    ce faux canard de gauche vrai pion du Nouvel Ordre Mondial !

     

     

    Conchita-BD.jpg

     

     

    L'humanité asexuée à venir...

    L'abomination est en marche !

     

     

    .

    Conchita-double.jpg...

     

     

    Et ça continue !


     

     ·  Ça va se compliquer lorsqu'ils demanderont aux filles

    de venir au lycée avec une barbe de 3 jours

     

    Lycées: l’académie de Nantes demande aux garçons de se mettre en jupe le 16 mai

     

    http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/lycees-l-academie-de-nantes-demande-aux-garcons-de-se-mettre-en-jupe-le-16-mai-5320/

    .

     

     

     

    Entre autres mesures pour lutter contre les discriminations, les filles mais aussi les garçons sont invités à venir au lycée en jupe. Une mesure qui fait débat.


     

    Tous en jupe au lycée. Telle est l’idée de la journée «ce que soulève la jupe», qui aura lieu dans 27 lycées de l’académie de Nantes le 16 mai prochain. Inscrite noir sur blanc dans un communiqué de l’académie, la mesure ne fait pas l’unanimité, c’est le moins que l’on puisse dire.


    Il s’agit d’une initiative «100 % lycéenne» insiste l’académie, l’action ayant été imaginée et proposée par les élus au conseil de vie lycéenne pour lutter contre les discriminations. Reste qu’elle est soutenue par l’académie, et donc de facto par le ministère de l’Education nationale. Le rectorat est en effet libre de valider ou non les projets présentés dans le cadre des conseils académiques de vie lycéenne.

    Des parents «pas tous au courant»

    Cette journée d’action du 16 mai n’est pas la première édition de cette initiative surprenante. Une manifestation similaire a déjà eu lieu, sans faire de vague, le 12 avril 2013. Déjà, les garçons étaient invités à venir en jupe au lycée, et différentes actions (cafés citoyen, débats…) étaient organisés dans les établissements scolaires. 20 lycées de l’académie avaient alors répondu à l’appel.


    «Je n’ai eu aucun retour négatif, à l’inverse, des éléments positifs sont remontés, des élèves racontant que même certains professeurs masculins s’étaient prêté au jeu l’année dernière en venant en jupe» déclare Elisabeth Costagliola, responsable de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement (PEEP). Avant d’ajouter que ces retours sont néanmoins «limités», les parents n’étant «pas tous au courant».

     

     

    Mais cette année, l’action fait débat. «Cela pouvait être rigolo l’année dernière, quand il s’agissait d’un cas isolé» lâche Olivier Vial, président de l’UNI. «Maintenant, on généralise ces mesures gadgets» ajoute-t-il. En 2014, 7 lycées supplémentaires prendront part à cette journée visant à «lutter contre le sexisme et la discrimination». Et d’autres académies réfléchissent à instaurer un dispositif similaire.

    «Provocation utile» ou «grand n’importe quoi»?

    «Au nom de l’égalité, on fait n’importe quoi, estime Olivier Vial. L’action se veut inspirée de la journée de la jupe, mais là c’est l’inverse. Le propos était de permettre aux filles d’assumer leur féminité dans des environnements où c’était parfois difficile. Là, on nie l’identité féminine et masculine.» Avant d’ajouter, qu’à «quelques semaines du bac», «ce n’est ni le lieu ni le moment».


    «Provocation utile» selon Elisabeth Castigliola ou «grand n’importe quoi» selon Olivier Vial, les avis restent mitigés… Reste encore à savoir combien de garçons montreront effectivement leurs jambes ce jour là, le communiqué indiquant également proposer le port d’un autocollant déclarant «je lutte contre le sexisme, et vous?» Une manière peut être moins engageante de participer…


    La rédaction vous conseille

    http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/lycees-l-academie-de-nantes-demande-aux-garcons-de-se-mettre-en-jupe-le-16-mai-5320/


    JRE, théorie du genre, farida Belghoul, alain Escada, idéologie du genre

    Entretien avec Farida Belghoul

    Contre l’idéologie du genre, une seule solution :

    Le redressement de la France !

    Le 25 mars 2014

    Entretien réalisé par Nicolas Gauthier.

     

    Ce dimanche, vous étiez à Cologne pour soutenir vos homologues allemands. Comment cela s’est-il passé ?


    Mille personnes présentes environ sur la place de la cathédrale de Cologne. La pluie, le vent et une manif LGBT vociférant des insanités en notre direction. Des grands-parents, des parents très remontés, déterminés. Des interventions allemandes donnant le détail des séances de sexualisation précoce en classe. Des témoignages atroces. Des délégations françaises de cinq villes : Paris, Lyon, Lille, Nancy, Mantes-la-Jolie. J’étais aux côtés de Béatrice Bourges (Printemps français) et d’Alain Escada (Civitas). Nous avons été très applaudis. J’ai proposé une convergence des peuples européens pour sauver les enfants. Avec l’association allemande « Les parents inquiets », nous partageons le même constat (le retrait des enfants est un moyen sûr et efficace) et la même détermination : il faut se battre, et se battre ensemble. La prochaine Journée de retrait de l’école pour interdire l’idéologie du genre dans les programmes scolaires est pour le 31 mars 2014. J’appelle toutes les familles de France à y participer. Je rappelle que la JRE est une action légale. Par définition, une action légale n’est donc pas une action radicale. On en saura plus en allant sur notre page Facebook.


    Certains de ces parents, ayant retiré leurs enfants de l’école pour les protéger de séances de sexualisation précoce en classe, ont été condamnés à des amendes, puis à des peines de prison. Ça va un peu loin, non ?


    Oui, très loin. Et cela nous guette en France, dans tous les pays européens et sur tous les continents. Le projet est mondial. « Vaincre ou mourir » n’est pas une devise que j’ai choisie au hasard… Nous n’avons pas le choix. Il faut vaincre… ou nos enfants seront sacrifiés. La victoire est possible mais il nous faut, pour l’atteindre, surmonter les clivages et les peurs.(..)

     

    En 1968, on hurlait dans les rues : « Une seule solution, la révolution ! » Aujourd’hui, en 2014, il faut clamer : « Une seule solution, la résurrection [de la France] ! »

     

    http://www.bvoltaire.fr/faridabelghoul/lideologie-du-genre-seule-solution-le-redressement-de-la-france,54401

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :